Quand prendre un vermifuge ?

Voulez-vous détruire et expulser les parasites ou vers intestinaux qui se trouvent dans votre organisme ? La meilleure manière de le faire est de prendre des vermifuges. À quel moment peut-on prendre des vermifuges ? Dans cet article, nous vous donnons les moments auxquels vous pouvez prendre cette substance.

La prise de vermifuge

A voir aussi : Donner du style à sa litière pour chat : des idées pour un coin toilette chic

Lorsque vous vous retrouvez dans l’une ou l’autre des situations que nous allons mettre ci-dessous, sachez que c’est le moment de prendre des vermifuges. Ces situations sont entre autres :

    A lire en complément : Comment faire un aquarium d'axolotl ?

  • La présence de troubles digestifs réguliers et inhabituels tels que la nausée ;
  • L’apparition des douleurs et démangeaisons au niveau de l’abdomen ;
  • La gêne au niveau de l’anus ainsi que l’apparition de vers ou de sang dans vos selles ;
  • La perte de poids malgré une bonne alimentation.

Tous ces signes indiquent que vos intestins souffrent de parasites. Alors, c’est à ces moments que vous devrez prendre des vermifuges. Cela vous aidera à évacuer les parasites de vos intestins et retrouver votre santé.

Par ailleurs, notez qu’il existe plusieurs parasites différents qui perturbent l’organisme et dont les signes ne se retrouvent pas ici. Si vous avez des doutes, consultez votre médecin pour des analyses et un traitement plus adapté. Aussi, malgré que les vermifuges ne nécessitent pas une ordonnance, il est toujours conseillé d’informer son médecin afin qu’il puisse vous donner de bonnes orientations (type de vermifuge, dose, posologie, etc.).

Prévention contre les parasites et vers intestinaux

Voici quelques astuces qui vous permettront de prévenir les parasites.

Astuces d’hygiène

Pour prévenir les parasites intestinaux, vous devez avoir une parfaite hygiène. Alors, il faudra :

  • Se laver les mains avant de manger ;
  • Se laver les mains avant après les toilettes ;
  • Faire suffisamment cuire les aliments avant de consommer notamment la viande ;
  • Laver vos effets (draps et sous-vêtement notamment) à un degré 60 afin de tuer les œufs ;
  • Laver correctement les fruits et légumes avant consommation ;
  • Boire de l’eau saine où que vous alliez.

Améliorer ses habitudes alimentaires

De bonnes habitudes alimentaires vous permettront également de prévenir les vers intestinaux.  Pour commencer, faites de l’ail et l’oignon vos alliés en cuisine. Ces deux ingrédients sont excellents pour la prévention et le traitement des vers intestinaux. Après cela, consommez des fruits tels que la banane associée au citron, les graines de papaye et de citrouille, le jus de grenade ; la rhubarbe ou encore les myrtilles.

De même, vous pouvez prendre des compléments sous la forme de gélules (les gélules de curcuma, les gélules de busserole) qui vous aideront à prévenir les vers intestinaux.

Les signes d’infestation parasitaire chez les animaux

Pensez à bien surveiller les signes que votre animal peut émettre pour être en mesure d’identifier une potentielle infestation parasitaire. Les signes sont variés et peuvent différer selon le type de parasite qui infecte l’animal. Voici quelques-uns des plus courants :
• Des vomissements fréquents ;
• La diarrhée accompagnée ou non de sang dans les selles ;
• Une perte de poids importante sans raison apparente ;
• Une anémie (le pelage perd sa brillance, se ternit) ;
• Un ventre distendu qui traduit la présence d’un ver rond chez le chat ou le chien.

Certains parasites tels que les puces provoquent aussi des démangeaisons intenses, ce qui incite l’animal à se gratter continuellement.

Même si votre animal ne montre aucun signe visible d’infestation parasitaire, il est recommandé de le faire examiner régulièrement par un vétérinaire et de prendre toutes les précautions nécessaires pour empêcher toute infestation possible.

Les différents types de vermifuges et leur mode d’administration

Il existe plusieurs types de vermifuges, chacun ayant sa propre méthode d’administration. Les comprimés oraux sont les plus courants et peuvent être dissous dans l’eau ou donnés directement à l’animal. Pensez à bien vérifier la posologie recommandée par le fabricant en fonction du poids de votre animal.

Les traitements topiques tels que les pipettes ou les sprays permettent une application externe pour une protection contre les puces, tiques et autres parasites externes ainsi que certains vers intestinaux (selon leur composition). Pour ce type de traitement aussi, pensez à bien suivre les instructions d’utilisation.

Les injections intramusculaires sont un autre moyen possible pour administrer des vermifuges. Généralement réservées aux cas plus graves, elles nécessitent l’intervention d’un professionnel et doivent être réalisées sous surveillance médicale étroite.

Il existe aussi des vermifuges naturels comme certaines plantes herbacées qui ont démontré leur efficacité sur certains types spécifiques de parasitoses intestinales chez nos animaux domestiques.

Quel que soit le mode d’administration choisi pour traiter vos animaux contre ces parasites internes ou externes dangereux pour leur santé, il faut toujours respecter la fréquence indiquée par le vétérinaire afin d’éliminer complètement toute trace d’infestation parasitaire.

à voir